L’épave du « Musashi » retrouvée

L’évènement a fait grand bruit ces dernières semaines, Paul Allen co-fondateur de Microsoft et féru d’histoire navale, a localisé l’épave d’un des derniers géants des mers de la deuxième guerre mondiale, le Musashi. Une découverte d’autant plus marquante qu’elle a lieu l’année des 70 ans de la fin de ce conflit.

Le Musahi, deuxième de la classe des mastodontes « Yamato », fut coulé le 24 octobre 1944 lors de la bataille de Sibuyan (Philippines) au bout de dix heures de combat et après avoir encaissé 19 torpilles (10 à bâbord et 9 à tribord) et 17 bombes [1]. Comme son sister-ship le Yamato, il fut le summum de la puissance des cuirassés mais aussi le symbole de leur obsolescence face aux porte-avions et aux sous-marins. La bataille de Sibuyan, première phase de la reconquête des Philippines basé sur le plan du général américain Douglas Mc Arthur, vit s’engager les forces japonaises avec un tonnage deux fois moindre que leurs adversaires [2]. La flotte japonaise repérée par des sous-marins américains subit un tel assaut que l’amiral Kurita, commandant la flotte, transfère le commandement à l’amiral Ugaki sur le Yamato, après que son navire le Atago, fut coulé [3].

24 octobre 1944, le Musashi photographié par un avion américain avant l'assaut

24 octobre 1944, le Musashi photographié par un avion américain avant l’assaut

A la mi-journée, le Musashi, déjà sévèrement touché et s’enfonçant de près de 2 mètres par l’avant,  ne peut aller à plus de 22 nœuds. Les attaques se succéderont toute l’après-midi, le cuirassé perdant de la vitesse et se voyant séparé du reste de la flotte. C’est à 19h15 que le commandant, le contre-amiral Inoguchi, ordonne d’abandonner le navire alors que le bâtiment atteint 12° de gite. Les destroyers Kiyoshimo et Hamakaze recueillent 1376 marins, près de 1000 autres sont portés disparus et parmi eux le contre-amiral Inoguchi.

71 ans plus tard, son épave est finalement retrouvé. En effet, malgré les coordonnées connues de l’endroit où il a coulé, sa position exacte était encore inconnue. C’est une expédition menée donc par Paul Allen qui le retrouva. A bord de son yacht l’Octopus, le milliardaire a eu recours au robot Bluefin 12D [4] pour localiser et filmer l’épave.

Le 12 mars dernier, Allen a mené un visionnage live de près de 3 heures sur Youtube de l’exploration de l’épave. C’est une vision extraordinaire de ce léviathan reposant depuis 70 ans au fond des mers avec la mémoire des 1000 hommes d’équipage y étant morts.

Un document extraordinaire, à mettre aux côtés de ce que James Cameron fit pour le Bismarck en 2002.

[1] Estimation américaine. Pour les japonais, le Musashi aurait reçu 11 torpilles et 10 bombes.

[2] Cet engagement désespéré fut également la première apparition des kamikazes.

[3] Il reprendra le commandement, après avoir été transféré sur le Yamato depuis le Kishinami qui l’avait recueilli.

[4] Utilisé par James Cameron pour un record de plongée dans la fosse des Mariannes.

Publicités


Catégories :Documentaires, Navires

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :