DOCUMENTAIRE « Les secrets du Yamato »

70 ans cette semaine que le cuirassé Yamato a rencontré son destin le 7 avril 1945. 70 ans que la Task Force 58 a achevé prématurément l’opération-suicide où le dernier des cuirassés devait s’échouer près d’Okinawa pour servir de batterie aérienne. C’est sur le destin de ce symbole de la toute-puissance impériale japonaise que revient le documentaire « Les secrets du Yamato ». Sorti pour le soixantenaire du naufrage, cette vidéo suit l’expédition qui a retrouvé l’épave échoué en deux tronçons par plus de 300 mètres de fond. Une expédition qui éclaire de façon concrète les derniers instants du navire, mais là, le document accuse son âge. Car depuis 10 ans, les recherches sur les circonstances de ce qui s’est passé durant les derniers instants du Yamato sont plus clairs, notamment par l’étude de sa construction. Ça et les conséquences du torpillage du côté bâbord de la citadelle qui va amener l’envahissement des compartiments de la propulsion, du gouvernail, des auxiliaires, etc… [1]

« Les secrets du Yamato » a toutefois le mérite de donner la parole à des survivants et de souligner la valeur symbolique de ce bâtiment de guerre. Le Yamato, 40 ans après la victoire japonaise à la bataille de Tsushima, signe l’arrêt de l’impérialisme japonais.

[1] A ce sujet lire les excellents LOS! numéro 13 « Yamato: mythes et réalités » et LOS! numéro 14 « Yamato face à son destin, carrières et opérations »

Publicités


Catégories :Documentaires, Navires

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :