LIVRE – « Les amiraux de Vichy »

darlanpetain

Il est des bouquins nécessaires, qui savent dépoussiérer un sujet sensible en dépassant la simple polémique. Et le livre d’Odile Girardin-Thibeaud, tiré de sa thèse présentée en 2014 en fait indéniablement partie en abordant le sujet des amiraux de Vichy.
Car c’est là un sujet encore récemment douloureux au sein de « la Royale » et les noms évoqués sont encore parfois très familiers dans l’institution. Pourtant l’auteure réussit en 400 pages à offrir un tour d’horizon de la carrière de plusieurs dizaines d’amiraux, de leurs origines au sort qu’ils eurent à affronter après-guerre.

amiraux-vichy

Car il y a bien eu un carcan spécifique qui a fait entrer tant d’amiraux au service du maréchal Pétain et à prendre une si grande part au régime collaborationniste. Une très grande cohésion du corps soutenu par des réseaux solides (dont les fameux ADD, « Amis De Darlan »), un « exil intérieur » propre aux affectations de la Marine, la culture du chef… sont autant d’éléments qui vont faire venir les amiraux dans un corps politique que beaucoup ont appris à connaitre avec leurs postes précédemment occupés à l’état-major de la marine. Ces mêmes amiraux qui vont participer au nouveau régime et y tenter de calquer leurs schémas de commandement pour un ordre nouveau. Ce qui se passera « tant bien que mal », jusqu’à la fin 1942 où les évènements vont précipiter les choix de chacun pour un camp ou l’autre. Une large partie du livre est aussi dédié comme évoqué plus haut à l’après-guerre et au sort de ces officiers.

La hauteur du point de vue de l’auteure et la rigueur de sa démarche sont à saluer dans sa thèse qui éclaircit enfin une période encore récemment entachée de zones d’ombre ou de contre-vérités y compris par des spécialistes renommés [1]. Comme le souligne l’ouvrage la disparition des témoins de l’époque a ouvert la porte à une nouvelle histoire :

« Aujourd’hui l’histoire politique de cette période a pris le relais de ces mémorialistes et autres acteurs historiens » (P.384)

« Les amiraux de Vichy » contribue donc de façon indéniable à l’histoire navale française avec une approche scientifique trop peu présente encore aujourd’hui dans la littérature concernée. Dans son fond comme dans sa forme, il constitue déjà un indispensable dans toute bonne bibliothèque pour les fanas du fait naval. Signe à la fois de reconnaissance et d’apaisement malgré son sujet, la thèse a été récompensée par la marine nationale et éditée en livre par le ministère de la Défense.

[1] Pensons notamment à la biographie de Darlan écrite par Claude Huan et Hervé Coutau-Bégarie, récemment mis à mal par celle de Bernard Costagliola.

« Les amiraux de Vichy »
de Odile Girardin-Thibeaud
448 pages
Éditions Nouveau Monde
24 euros

Advertisements


Catégories :Bibliothèque

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :